MARGUERITE DURAS
FRANÇOIS MITTERRAND
Conversations

Le bureau de Poste de la rue Dupin
Montage de Jean-Paul Schintu

BRIGITTE DERUY & JEAN-PAUL SCHINTU


En juillet 1985 et au début de l’année 1986, Marguerite Duras et François Mitterrand se rencontrent à plusieurs reprises pour des conversations informelles qui paraîtront à partir de mars 86 dans l’éphémère L’Autre Journal. Ces conversations se déroulaient soit à l’Elysée, soit au domicile de l’écrivain rue Saint Benoît, en présence de Michel Butel, directeur du journal.

      Il y eut cinq entretiens :

      Le bureau de poste de la rue Dupin
      Le dernier pays avant la mer
      Le ciel et la terre
      La nouvelle Angoulême
      Africa, Africa

Dans ces entretiens, ils évoquaient des sujets précis, des thèmes, préalablement définis, mais, semble-t-il, sans préparation particulière.
C’était plutôt, une conversation ''comme elle va '', au gré des idées qui arrivent, des souvenirs qui surgissent. Visiblement ravis l’un et l’autre de se retrouver dans cette situation et de prendre ce temps-là, ce temps de la conversation, l’auditeur qui écoute (ou celui qui lit) se trouve aussi enchantés qu’eux.
Ce sont des moments de réflexion, d'observation, d’intelligence, d’humour, sur eux-mêmes, les gens, la nature, le monde qui les entoure. J’ai choisi la première conversation, Le bureau de Poste de la rue Dupin car elle est pour moi la plus aboutie, la plus émouvante, la plus proche de la vérité profonde des protagonistes.
Cette conversation est toute entière tournée vers les années de leur jeunesse, les dernières années d’occupation, et les quelques mois qui suivent la libération.
Enrichissante à plus d’un titre, elle reconstitue au plus près la vie des personnages à cette époque : leur quotidien, leur engagement dans la Résistance, leurs déplacements, leur courage, leur désarroi, leur espoir…
Le temps d’une jeunesse toute entière occupée à survivre, faite d’actions et de rêves.


Durée : 1h 10