La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil René Char

JP Schintu
Photo : Henry Zerdoun
   

Jean-Paul  SCHINTU est né à Annaba (ex Bône) en Algérie.



Il a débuté à Villeurbanne dans la troupe de Roger Planchon, puis a intégré la classe d’Antoine Vitez au Conservatoire National Supérieur de Paris.

Il a ensuite été co-directeur du Théâtre de l’Escalier d’Or pendant huit ans.

Jean-Paul Schintu a joué dans plus de 60 pièces, tant classiques (Molière,  Marivaux, Musset, Maupassant…) que contemporaines (Nathalie Sarraute, Paul Claudel, Eugène Ionesco, Victor Haïm, Michel Viala, Serge Ganzl, Agotha Khristof…), et cela tant à Paris, en France, ou à l’étranger dans de nombreuses tournées : Etats-Unis, Australie, Inde, Asie, Moyen-Orient, Maghreb, Afrique, Europe, Chine…

Il poursuit actuellement un travail sur le rapport Mots / Musiques en compagnie d’instrumentistes, mêlant des textes de grands écrivains  –Apollinaire, Cocteau, Genet, Duras, Primo Levi –  à des musiques existantes ou improvisées.
Il est l’auteur de plusieurs montages associant textes et musique autour de Mozart, Balzac, George Sand, Apollinaire, Saint Exupéry, Cocteau, Prévert…

Il interprète actuellement Le Premier Homme d’Albert Camus.

Parallèlement à son travail de comédien, il poursuit depuis une quinzaine d'années des séries de lectures publiques d'auteurs importants de notre littérature dans les lieux les plus divers : salles de bibliothèque, prisons, universités, hôpitaux…